• 29 mars 2024
  • 0 Comments

TMS en entreprise : quels sont les bons gestes à adopter ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS), aussi appelés maladies musculo-tendineuses, sont des problèmes affectant les tissus mous autour des articulations. Ils résultent souvent de la surutilisation des articulations. Pour éviter ces TMS et réduire les douleurs au travail, il est crucial d’adapter son environnement professionnel. Adopter de bons gestes et habitudes préventives peut également jouer un rôle essentiel dans la prévention des TMS.

1. Encourager les bonnes pratiques de posture :

Il est essentiel d’encourager les employés à adopter de bonnes pratiques de posture pendant leur journée de travail.

Maintenir une posture correcte : Incitez les employés à maintenir le dos droit, les épaules détendues et les pieds à plat sur le sol lorsqu’ils sont assis. Une bonne posture réduit la pression sur la colonne vertébrale et les articulations, contribuant ainsi à prévenir les TMS.

Aligner les poignets et les avant-bras : Encouragez l’alignement des poignets avec les avant-bras lors de l’utilisation du clavier et de la souris. Cela permet de réduire la tension dans les muscles des bras et des poignets, diminuant ainsi le risque de blessures liées aux TMS comme le syndrome du canal carpien.

2. Promouvoir l’alternance des tâches :

Pour éviter les mouvements répétitifs et les surcharges musculaires, il est important de promouvoir l’alternance des tâches au sein de l’entreprise. Encouragez les employés à diversifier leurs activités tout au long de la journée, en leur proposant des rotations de postes ou des périodes dédiées à d’autres types de tâches. Cela permettra de réduire la fatigue musculaire et de prévenir les risques de TMS liés à la répétition des gestes.

Planification des horaires : Établissez des horaires de travail flexibles qui permettent aux employés de s’engager dans une variété d’activités. Par exemple, prévoyez des pauses régulières pour permettre aux employés de changer de posture, de se déplacer ou de participer à des activités de récupération telles que des étirements ou des exercices légers.

Rotation des postes : Mettez en place des programmes de rotation des postes qui permettent aux employés de changer de tâches régulièrement. Cela peut être particulièrement bénéfique dans les environnements de travail où certaines tâches sont particulièrement exigeantes sur le plan physique.

3. Sensibiliser les employés aux risques de TMS :

La sensibilisation des employés aux risques de TMS est une étape cruciale dans la prévention de ces affections. Cette sensibilisation implique de les informer sur les différents facteurs qui peuvent contribuer à ces troubles musculo-squelettiques, tels que les postures inappropriées, les mouvements répétitifs, les conditions de travail ergonomiquement défavorables, etc.

Organiser des séances de formation : Planifiez des sessions de formation dédiées aux TMS pour informer les employés sur les facteurs de risque, les symptômes et les conséquences des TMS. Expliquez également les bonnes pratiques ergonomiques et les mesures de prévention à adopter.

Promouvoir la communication : Créez un environnement où les employés se sentent à l’aise de signaler tout inconfort ou douleur à leur superviseur ou au service des ressources humaines. Assurez-vous que les canaux de communication sont ouverts et que les problèmes de santé sont traités rapidement et de manière appropriée.

Impliquer les employés : Impliquez activement les employés dans les efforts de prévention des TMS en les encourageant à proposer des idées et des suggestions. Favorisez la participation en organisant des séances interactives et en fournissant des ressources et des outils pratiques pour soutenir les initiatives de prévention.

4. Aménager les postes de travail de manière ergonomique :

L’aménagement ergonomique des postes de travail consiste à concevoir
et à organiser les espaces de travail de manière à ce qu’ils soutiennent la santé,
le confort et la productivité des employés. Voici quelques aspects clés à prendre en compte.

Bureaux ergonomiques : Les bureaux ergonomiques sont conçus pour favoriser une posture correcte et réduire la tension musculaire. Ils sont souvent réglables en hauteur pour permettre aux employés de travailler debout ou assis selon leurs préférences. Les bureaux équipés de surfaces inclinables peuvent également aider à réduire la fatigue visuelle et le stress au niveau du cou et des épaules.

Positionnement des écrans d’ordinateur : Les écrans d’ordinateur doivent être positionnés à la hauteur des yeux pour éviter de forcer le cou et les épaules. Ils doivent être placés à une distance confortable (environ un bras de longueur) de l’utilisateur et être inclinés légèrement vers le haut pour réduire les reflets et la fatigue oculaire.

N’hésitez pas à partager l’article !

Contactez-nous

Découvre nos autres articles

Previous Post
L’importance de l’équilibre-vie perso et professionnel : Conseil pour améliorer un mode de vie sain
fr_FRFrench